SERA3, un projet très riche en enseignement

La revue d’exploitation SERA3 a eu lieu le jeudi 29 Juin 2017 à la Direction des Lanceurs. Elle a été l’occasion de présenter l’analyse des données de vol, les événements clés rencontrés pendant la campagne ou le projet dans son ensemble, pour en déduire les points à améliorer ou au contraire à maintenir, voire conforter.


Ce projet a été l’objet de beaucoup de travail, pendant plus de 12 mois. La réalisation de cette fusée s’est appuyée sur une collaboration de plus de 20 étudiants répartis entre 4 associations étudiantes, S3 (Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace), OCTAVE (Université d’Evry-Val d’Essonne), CLC (Ecole Centrale de Lyon) et ISS (IPSA) ; le tout géré par une équipe projet PERSEUS (MI-GSO, IPSA, GAREF Aérospatial).
Deux charges utiles ont été embarquées, confirmant la dimension européenne du projet PERSEUS. La première, VISTA (Vibrations Inherent System for Tracking and Analysis), est issue d’une coopération de plusieurs années entre la Suède et la France, et a été développée par une équipe de 10 étudiants de l’Université Technologique de Luleå (LTU), elle a testé l’exploitation en direct des signaux GPS. La deuxième, développée par une équipe étudiante européenne de l’association TFS (TechForSpace), a embarqué divers capteurs et avait pour but de mesurer l’évolution du champ magnétique de la terre au cours du vol.
Des travaux documentés ainsi que les résultats des essais de vérification des sous-systèmes électriques et mécaniques ont régulièrement été soumis à des revues (RDP, RCD, RQ, RAV), permettant au CNES de vérifier la bonne progression du projet. La REVEX était la dernière de ces revues.
SERA-3 est la troisième fusée expérimentale supersonique développée dans le cadre du projet PERSEUS. Comme les fusées précédentes de la filière ARES Performance, elle a été lancée de la base d’ESRANGE (SSC) à Kiruna en Suède. Le vol a eu lieu le 26 Avril 2017. L’objectif principal des fusées SERA est de démontrer la capacité des technologies développées dans PERSEUS à tenir des ambiances en vol plus proches de celles d’un lanceur opérationnel :

• Pression dynamique importante
• Passage en régime transsonique
• Effort inertiel
• Le décollage

Un plan de mesure adapté a permis une meilleure restitution des ambiances et phénomènes aérodynamiques. Contrairement aux fusées précédentes, SERA3 était propulsée par un fagot de 3 moteurs à poudre, Pro98. Sa structure comportait donc une jupe permettant de passer d’un diamètre de 160mm sur la partie haute, vers un diamètre de 250mm pour la partie basse.
Ainsi, ce démonstrateur de 78kg a atteint une altitude de 5200m, avec une accélération maximale de 9,5g et un Mach de 1,25 pour une durée de vol de 5min33s.

Les données fournies par VISTA ont aussi permis de restituer une trajectoire qui a pu être comparée à l’exploitation classique. Le renouvellement de cette charge utile à bord des prochaines fusées serait intéressant pour affiner les exploitations de vol. Par ailleurs, les premières exploitations des nombreux résultats issus des capteurs ont ouvert la porte des exploitations approfondies qui pourront permettre de mieux préparer les prochaines fusées et notamment SERA4.

Bravo à l’ensemble des participants investis dans ce projet et merci à tous pour ces résultats encourageants ! Le projet PERSEUS se réjouit de pouvoir renouveler cette coopération avec SSC avec la prochaine fusée supersonique SERA4, en cours de définition.