Perseus : un premier brevet déposé par l’IPSA

Responsable du Laboratoire de Mécatronique de l’IPSA et coordinateur du macro-projet ARES associé au projet PERSEUS du Centre national d’études spatiales (CNES), Sylvain Pernon vient de déposer un brevet, le premier du laboratoire.


Tout d’abord, peux-tu rappeler ton rôle au sein du projet PERSEUS mené avec le CNES ?

Il faut savoir que PERSEUS est décomposé en un certain nombre de macro-projets, chacun d’entre eux correspondant à une activité définie : il s’agit d’études diverses - comme par exemple des outils spécifiques de calculs -, de démonstrateurs sol - comme par exemple un moteur testé sur banc d’essai - ou alors de démonstrateurs vol. Dans cette troisième catégorie, on a des fusées, lancées depuis le sol ou aéroportées et des démonstrateurs de lancement aéroporté, autrement dit des porteurs autonomes sous la forme d’avions embarquant une fusée ; celle-ci est ainsi larguée depuis le porteur et lancée en altitude sur une pente définie. Dans mon cas, je suis coordinateur des démonstrateurs fusées de la famille ARES.